Des photos de Salgado chez Taschen

Prés d’une centaine de photos du brésilien Sebastião Salgado sur l’incendie des champs de pétrole du Koweit pendant les derniers mois de la guerre du golfe sont publiés chez Taschen sous le titre Koweit: en désert en feu.

Salgado, photographe militant, s’était fait remarquer dès les années 80 par un impressionnant reportage sur les garimperos, les chercheurs d’or de la Serra Pelada dans l’état brésilien du Para. Ce  publié chez Taschen place de nouveau l’homme au centre de sa thématique: on y voit le travail héroique des pompiers chargés d’éteindre les incendies allumés par les troupes de Saddam Hussein qui avaient abandonné le Koweit en laissant une mer de puits en flammes.

« Je n’étais pas préparé à ce que j’allais découvrir, raconte Salgado dans la préface de l’ouvrage, des équipes d’une dizaine d’hommes noircis des pieds à la tête par la fumée, travaillant avec discipline et méthode dans des conditions incroyablement difficiles » Et Salgado de raconter le paysage de cataclysme qu’il a rencontré dans cette région du monde.  » A la fin de chaque journée, mes mâchoires étaient devenues douloureuses tant elles étaient restées serrées pendant de longues heures face à la chaleur, le bruit, le pétrole dans l’atmosphère et le risque permanent d’explosion majeure »

Comme toujours chez Salgado, les photographies publiées dans cet ouvrage sont impressionnantes: pompiers enveloppés d’un film noir de pétrole, paysages de fin du monde, ciel obscurci par les nuages de fumée, geysers de pétrole noir explosant dans le ciel. Une vision de fin du monde en noir et blanc, où chaque image est traversée par des mouvements, des perspectives, de la démesure.

Koweit: un désert en feu est sans doute l’un des meilleurs livres pour comprendre ce qui fait la grandeur d’une image. Il suffit de s’attarder sur chacun des 83 clichés de Salgado, d’analyser chaque composition, pour en découvrir toute la force.

Koweit: en désert en feu. Editions Taschen
www.taschen.com

Un excellent manuel de photo

Ce Grand livre de la photographie de Scott Kelby aux Éditions Pearson me semble être pour les débutants « avancés » l’un des meilleurs manuels de photographie disponibles sur le marché.

Il ne s’adresse pas à tous les photographes amateurs – encore que certains de ses conseils sont applicables à tous ceux qui utilisent des compacts ou des smartphones- mais intéressera en priorité tous ceux qui ont des appareils où l’on peut sortir du mode automatique. Mais pas besoin d’être en possession du dernier haut de gamme de Nikon ou Canon pour profiter de sa lecture.

Au menu, l’utilisation du flash,les portraits, la photographie de mariages, de paysages, de sport, ainsi qu’un passage sur la vidéo. Je donne des solutions, écrit Kolby, dans l’introduction,à tous les défis techniques et esthétiques que vous devez relever. Parole tenue: on a même dans ce volumineux ouvrage (près de 500 pages) un chapitre sur les objectifs. Le dernier chapitre présente 58 photos, chacune d’un genre particulier, et vous donne la recette pour réussir chacune d’entre elles.

Scott Kelby. Grand livre de la photographie. Éditions Pearson.

Comment produire des contenus d’image intéréssants

Pour produire des contenus d’image intéressants,écrit Harald Mante,il faut avoir de la chance, de l’inspiration, des idées créatrices ou bien des concepts astucieux.

Harald Mante, est un photographe allemand devenu enseignant dans plusieurs Hochschulen allemandes, notamment à Wuppertal et à Dortmund. Son livre  Composition et couleur en photographie est paru en France chez Eyrolles. Il est très richement illustré et a environ 200 pages.

« Pour produire des contenus d’image intéressants,écrit-il, il faut avoir de la chance, de l’inspiration, des idées créatrices ou bien des concepts astucieux. Hélas, il n’existe ni modes d’emploi ni recettes toutes faites pour les trouver ». L’auteur très influencé par le Bauhaus a voulu transposer à la photographie ses enseignements et l’on retrouvera notamment dans ce livre des chapitres sur les points, les lignes, et les forces géométriques, ainsi que sur les couleurs. Difficile d’y trouver des enseignements pratiques pour réussir ses photographies, mais les nombreuses photographies et les explications de Mante éduquent indiscutablement notre regard et permettent ainsi de mieux visualiser l’environnement pour y trouver des sujets de photographies.

Harald Mante. Composition et couleur en photographie. Eyrolles.