Eva Perón et le trésor Nazi

Eva Peron

Les dignitaires nazis ont-ils acheminé en Argentine des sommes colossales afin d’assurer leur survie en exil après la chute du troisième Reich, et ces sommes ont-elles été adroitement subtilisées par le couple Perón ?  Cette question à laquelle on ne peut encore apporter que des bribes de réponse indigne toujours, plusieurs dizaines d’années après les faits, les péronistes argentins qui veulent oublier la fascination qu’exerçait sur le couple Perón les fascismes italien et allemand.

Les faits sont pourtant là: de nombreux dignitaires nazis, criminels de guerre ou autres, ont trouve refuge en Argentine après la fin de la guerre. Jacques Kaufmann en a rencontré certains. «  Nous avons été formidablement accueilli en Argentine à cette époque, s’est souvenu l’un d’entre eux. Tout le monde nous saluait en faisant le salut hitlérien ». Martin Bormann Quant au fameux trésor de Bormann – c’est le successeur désigné de Hitler qui aurait organisé le transfert en Argentine de toutes ces richesses – les innombrables ouvrages publiés sur ce sujet n'ont jamais pu prouver à contrario qu’il n’avait jamais existé.

De pseudo agents secrets ont fait état de sous marins allemands débarquant des caisses d’or et de diamants. Des journalistes ont assuré dans des bestsellers que Perón avait lui-même mis la main à l’administration du magot. Et certains détails troublants laissent toujours planer le mystère. Ainsi  cette boite a bijoux portant une étoile de David en nacre retrouvée parmi les biens personnels du couple Perón.

Eva Peron

Selon des sources proches du Mossad, cités par la journaliste argentine Alicia Dujovne, elle avait vraisemblablement appartenu à une famille juive qui ne pouvait plus s’en servir. Des bijoux saisis par les nazis atterrissant en Argentine et grossissant le magot des Perón. La fiction peut  commencer…d’autant que d’autres auteurs assurent que Perón et Evita avaient persuadé les nazis de mettre leurs biens sur des comptes bancaires à leurs noms – pour mieux les protéger. Là aussi, le voyage en Suisse d’Evita Perón, en 1947 suscite encore des interrogations. Etait-il destiné à déposer dans des banques suisses, le fameux trésor de Bormann ? Son frère Juan mourra quelques années plus tard dans des conditions suspectes…de retour précisément d’un voyage en Suisse….

Home   |   Livres   |   Biographie

Desarrollado por diseño web Agencia Web