Donner du sens aux images

L’image photographique porteuse de sens est un élément du langage, un signe qui renvoie aux images mentales que nous conservons des choses. Si je suis capable d’affirmer que j’aperçois de ma fenêtre des hommes et non des « chapeaux et des manteaux » expliquait Descartes c’est par la seule puissance de juger qui réside en mon esprit. Mais à la différence des mots, l’image photographique est limitée à son champ, une perception du monde, par essence même, une vue incomplète.

On pourra arguer du fait que les grands maitres de la photographie on réussi à capter assez d’éléments symboliques et de signifiants pour donner du sens à leur image. Mais ne nous reste t-il pas, même devant les grands chefs d’œuvre, comme un sentiment de manque? On a parfois envie de voir plus, à droite à gauche, en bas en haut, derrière l’objectif du photographe, bref le désir de l’image ne semble pas se satisfaire d’un visuel tronqué.

Le titre de cette page d’accueil « donner du sens aux images » n’a pas été choisi au hasard. L’image photographique tronquée suscite un désir non satisfait. »On construit la perception avec des états de conscience comme on construit une maison avec des pierres » écrit Maurice Merleau-Ponty dans sa phénoménologie de la perception. Pourquoi ne chercherions nous pas à combler ce manque en faisant émerger un « sens » photographique à partir de plusieurs visions?

Prenez le temps de vous attarder quelques instants sur l’image ci-dessous constituée de plusieurs photos de rues d’un village provençal. Fixez tout d’abord votre attention sur l’une des images de cette petite série, puis passez ensuite rapidement en revue toutes les images, en répétant plusieurs fois l’exercice. Si vous revenez ensuite au point de départ ( une seule image ) vous constaterez que le sens qui jaillit de cette succession d’images est bien plus riche que celui d’une seule image.

Village provençal

Quelle conclusion devons nous tirer de ce petit jeu? Que si nous pouvions concentrer en une seule image tous les signifiants d’une collection d’images,la partie serait sans doute presque gagnée..

Essayons donc de donner une nouvelle puissance à nos images! En en juxtaposant certaines comme nous venons de le faire, mais jouons aussi avec les plans, le temps, les reflets, les ombres et les lumières pour combler notre manque.

Un marché à Montevideo ( Uruguay )